L'imagination des mots, le pouvoir des lettres

27 août 2012

qui naît, comprendra

Victime de murs que je n'ai pas choisis,

J'ère à la recherche de ma vie.

J'avance petit à petit,

Mais le réel ressurgie.

 

Nul ne voit ce qui se trouve en moi,

Colère, passion et désarroi.

Ca reste discret quand moi je ne suis pas,

Surmoi il s'endort et personne ne le voit.

 

Les frontières sont si légères,

Pourtant visibles et guerrières.

Elle nous séparents et concquièrent

A force d'éducation amères.

 

Posté par Ryann duclos à 22:21 - Commentaires [0]

Le cercle du temps

La nasse m'opresse,

Je cours, toujours

plus vite après l'ivresse

Mais ils défilent nos jours...

Je ne compte plus les minutes,

Celles qui m'abessent 

Celle qui me perdent et permutent.

Ils ordonnent, on exécute.

 

Elle est pour moi une maitresse,

Cupide de notre temps.

Manipulatrice et traitraisse.

Elle se nourrit des vivants,

Les entraine petit à petit

Dans sa ronde puis les laisse,

Seuls, un pied dans la tombe.

 

Restent alors les regrets,

De notre jeunesse perdue

Pour l'appel des sommets.

À voir trop haut nous perdons de vue

Que les montagnes ennégées

sont si belles misent à nues

Sans les paillette dorées que nous voulons gagner.

Posté par Ryann duclos à 22:12 - Commentaires [0]